Aujourd’hui, je parle aménagement d’espace.

Certains ont vu passer sur mon compte Instagram, les photos d’une des chambres de la maison (toujours en plein travaux 😉 ) et m’ont posé des questions sur l’aspect pratique, technique et où se procurer le matériel. Je réponds donc à tout ça dans cet article.

Alors, déjà, j’ai la chance d’avoir un homme créatif qui aime bricoler et créer des belles choses avec ses petites mains, lors de dimanche pluvieux (ou caniculaires, en l’occurrence). Ca cogite à 200 à l’heure dans sa tête et ça te pond des projets terribles comme celui-ci !

Les chambres n’étant pas très grandes, il a fallu être créatif pour exploiter l’espace au maximum, c’est donc tout naturellement que la partie mezzanine a été « agrandie » à l’aide d’un filet, pour s’y prélasser. La mise en oeuvre n’a pas été trop compliquée, c’est plutôt la préparation et la recherche d’un fournisseur de corde à prix raisonnable (ça va du simple au double pour des produits similaires) qui a demandé du temps.

Concrètement, il a fallu placer des poutres pour pouvoir y fixer le filet (une partie du mur étant en gyproc, ça n’allait pas le faire), après la prise des mesures de l’espace, on a patienté environ 3 semaines pour recevoir le support. Le placer a été rapide et facile à l’aide de petits crochets. La corde commandée avec le filet, s’enroule/se noue autour du filet au niveau de chaque crochet et permet un bon maintient. Coté solidité, pour l’instant ça tient bien ! On verra sur le long terme… en cas d’accident, je mettrai à jour l’article 🙂

Pour accéder à cette mezzanine, plutôt que de mettre un escalier raide ou un espalier, l’idée de l’homme a été de réaliser un escalier à pas japonais qui servirait également d’armoire/garde-robe afin d’optimiser l’espace. Il a donc dessiné son escalier de A à Z selon l’espace existant pour définir la taille de chaque marche. Chaque bloc d’escalier est exploité en tant qu’espace de rangement, c’est super ingénieux. Les matériaux utilisés, c’est tout simplement du MDF qu’on a peint en blanc couplé à du multiplex (bois) pour l’aspect visuel.

Une fois la conception faite, on a fait découper les plaques de bois auprès d’une menuiserie. Ca allait du bloc A au bloc Q (pas du tout encombrant 😉 )

Il a ensuite fallu mettre l’escalier à niveau, en préparant un support avec des pieds réglables.

Une fois chaque bloc monté à l’aide d’une cloueuse à air comprimé, il a fallu placer les charnières et les fixer, puis tout assembler tel un jeu de Lego géant. Le résultat est bluffant !

Matériel et coordonnées :
– Le filet vient de la Corderie Bauwens à Liège, il s’agit d’un filet sans noeud – fil de 5 mm – maille de 45 mm – blanc
– Les crochets qui accompagnent le filet viennent d’Amazon
– Le bois de l’escalier et les découpes de chaque plaques proviennent de chez Bourguignon Bois à Walhain
– Les charnières des armoires de l’escalier viennent d’Amazon,
– Les pieds de réglages, c’est aussi Amazon